TDO6

Résumé

Le Sixième colloque international francophone sur le traitement de la dépendance aux opioïdes (TDO6)

Image

Body

Le Sixième colloque international francophone sur le traitement de la dépendance aux opioïdes (TDO6)

se tiendra au CÉGEP de Saint-Laurent (Montréal).
 
Le colloque est reporté à l'automne 2021
 
Dialogues entre science et savoirs expérientiels
L’implication des usagers et des pairs dans le traitement du TUO, sur fond de crise en Amérique du Nord

 

La lutte contre la crise des surdoses d’opioïdes expose des besoins urgents et oblige à poser un regard nouveau sur la prévention et le traitement du trouble lié à l’usage d’opioïdes (TUO). La recherche d’approches innovantes et de solutions durables interpelle tant les chercheurs, les cliniciens et les gestionnaires de santé publique que les principaux intéressés : les usagers et les pairs.
Comment canaliser les expériences vécues par ces personnes, faire reconnaître la pertinence de leurs savoirs et les intégrer à la recherche et aux pratiques cliniques ? Des tandems usager-chercheur et usager-clinicien se pencheront sur les moyens permettant aux usagers de devenir de plus grands acteurs de leur traitement.

Informations sur le colloque

Information

Les comités

Comité international

Dr David Barbeau, directeur médical, Programme CRAN, DSMD-CCSMTL, Montréal

M. Jérôme Benedetti, représentant, Association québécoise pour la promotion de la santé des personnes utilisatrices de drogues (AQPSUD), Montréal

Dr Ramzi Haddad, médecin, Hôpital du mont Liban, Université libanaise, Liban

Mme Pascale Hensgens, représentante, Fédération des institutions pour toxicomanes (FEDITO) wallonne, Belgique

Mme Chatel Lamarche, agente de planification, de programmation et de recherche, Diffusion des connaissances, Direction de l’Enseignement universitaire et de la recherche (DEUR),CCSMTL, Montréal

Dr Dominique Lamy, Réseau ALTO (Alternative aux toxicomanies), Belgique

Mme Nathalie Latour, déléguée générale, Fédération Addiction, Paris, France

M. Stéphane Leclercq, directeur général, FEDITO bruxelloise, Belgique

M. Fabrice Olivet, directeur général, Auto support des usagers (ASUD), Paris, France

Dr Olivier Simon, président, Collège romand de médecine de l’addiction (CoRoMa), et médecin psychiatre, Centre hospitalier universitaire vaudois (CHUV), Lausanne, Suisse

M. René Stamm, délégué, Office fédéral de santé publique (OFSP), Berne, Suisse

Mme Ivanka Stewart-Patterson, agente de planification, de programmation et de recherche, Diffusion des connaissances, DEUR-CCSMTL, et coordonnatrice du comité international TDO6

Dr Jallal Toufiq, médecin psychiatre, Hôpital psychiatrique Ar-razi, Université Mohamed V, Maroc ; Office des Nations Unies contre la drogue et le crime (ONUDC)

Mme Sandhia Vadlamudy, directrice générale, Association des intervenants en dépendance du Québec (AIDQ), Montréal

Mme Ingrid Vogel, adjointe au Dr Simon, CHUV, Lausanne, Suisse

M. Kenneth Wong, directeur général, association d’usagers Méta d’Âme, Montréal

 

,
Appel à abrégés

Le comité scientifique du Sixième colloque international francophone sur le traitement de la dépendance aux opioïdes (TDO6) — Dialogues entre science et savoirs expérientiels est heureux de lancer un appel d’abrégés ouvert à tous les acteurs impliqués dans le traitement du trouble lié à l’usage d’opioïdes.

Vous avez réalisé récemment ou réalisez actuellement un projet de recherche ou d’intervention en matière de traitement du trouble lié à l’usage d’opioïdes ?

Vous avez développé un nouvel outil ou une nouvelle pratique clinique qui a fait ses preuves et que d’autres professionnels de la santé devraient connaître ?

Vous êtes un usager de services de traitement du trouble lié à l’usage d’opioïdes ou vous travaillez en qualité de pair auprès d’usagers et souhaitez partager votre expérience pour aider d’autres personnes et faire avancer les pratiques cliniques ?

Nous voulons vous entendre !

Les objectifs du colloque sont les suivants

  1. Échanger sur les connaissances de pointe en matière de traitement du trouble lié à l’usage d’opioïdes pour en tirer des enseignements et les intégrer dans les milieux de soins des pays participants.
  2. Reconnaître la pertinence des savoirs expérientiels des usagers de services de traitement et des pairs
  3. Favoriser l’intégration des savoirs à la recherche et aux pratiques cliniques.

Dans le but de mettre les usagers, leurs besoins et leurs points de vue au cœur du colloque, le comité scientifique encourage fortement les présentations en tandem formé d’un usager et d’un chercheur ou d’un professionnel de la santé.

Formats de présentation

Il y a trois possibilités : une présentation brève ou longue en atelier, une présentation sur affiche ou une présentation dans la catégorie « atypique ».

  1. En atelier : une brève présentation est d’une durée de 15 minutes, une longue présentation, de 25 minutes. Chaque présentation est suivie d’une période de questions de 5 minutes. D’une durée totale de 60 minutes, un atelier comporte 3 brèves présentations ou 2 longues présentations. La majorité des ateliers sont à caractère transnational et impliquent la participation de deux pays ou plus.
  2. Sur affiche : Les affiches doivent être présentées dans un format standard (90 cm X 120 cm). Elles seront exposées pendant la durée du colloque et les auteurs seront invités à présenter leurs travaux.
  3. En présentation atypique : il peut s’agir d’une vidéo-documentaire, d’un projet artistique ou autre. Cette catégorie est destinée principalement aux usagers et aux représentants d’organismes communautaires.

Thèmes

Votre soumission d’abrégé doit s’articuler autour de l’un des thèmes suivants :

  1. Politiques, approches et équité
  2. Organisation des soins et services
  3. Enjeux identitaires
  4. Traitements et interventions (incluant par et pour les pairs)
  5. La crise des surdoses d’opioïdes dans les médias : information et perceptions

La date limite pour soumettre un abrégé est le vendredi 14 février 2020, à minuit (heure locale de Montréal). Le comité scientifique se réserve le droit d’accepter ou non un abrégé. Vous serez avisé(e) de l’acceptation de votre abrégé en avril 2020.

Pour soumettre un abrégé, veuillez remplir tous les champs du formulaire en ligne.